James Guillaume (1844-1916)

Mis en avant

James Guillaume (1844-1916), internationaliste suisse, est surtout connu pour avoir été l’un des dirigeants de la Fédération jurassienne avec Bakounine à partir de 1872. Après son départ pour Paris en 1878, il a activement participé à la création de l’école de la Troisième République aux côtés de Ferdinand Buisson. Il s’est imposé comme un passeur de pédagogie par ses travaux de vulgarisation sur l’histoire de l’éducation, publiés notamment dans le Dictionnaire de pédagogie et d’instruction primaire. Voici pourquoi son ami Buisson l’a qualifié, en 1914 « d’éducateur des éducateurs français ». Il fut aussi un historien majeur de l’école de la Révolution française au moment du Centenaire de 1889 et de l’institutionnalisation des études sur la période révolutionnaire aux côtés d’Aulard. Le lien entre toutes les « vies » de James Guillaume est sa croyance en l’émancipation politique par l’instruction.

Titre clé : James Guillaume = ISSN  2494-8187

Lire la suite

James Guillaume collégien

Le CIRA de Lausanne conserve dans son fonds « James Guillaume » quelques pièces d’archives dont un cahier manuscrit au titre suivant : « Poésies James Guillaume ».

Ce cahier comporte un poème daté du 14 septembre 1858 alors que Guillaume, âgé de 14 ans, est au collège :

Description de la 1ere classe

Dans une triste salle où règne le silence

s’élèvent fièrement quatre bancs vermoulus.

En entrant dans ce lieu, l’effroi de notre enfance,

L’ennui s’attache à vous et ne vous quitte plus.

Lire la suite

8ème salon du livre libertaire (Paris, 22-23 avril 2017)

Il sera question d’éducation libertaire au Salon du livre libertaire : http://salon-du-livre-libertaire.over-blog.com/

Extrait du programme du samedi 22 avril :
14h30-15h45 :  L’éducation libertaire en question, avec Hugues Lenoir, L’Education libertaire et Commune de Paris ? , Jean-Charles Buttier, l’école révolutionnaire au moment de la mise en place de l’école de la Troisième République (Buisson/Guillaume), Greg Chambat, Les réacs-publicains en France et l’école, Francesco Codello, Les alternatives pédagogiques en Italie.
Ce sera l’occasion d’évoquer l’histoire de l’école de la Révolution française au moment de la mise en place de celle de la Troisième République en nous intéressant en particulier aux convictions et travaux de James Guillaume mais aussi à ses liens avec Ferdinand Buisson.

« La figure de James Guillaume et la question de l’émancipation par les savoirs » par Charles Heimberg, Printemps du Maitron (22/03/2017)

Mise en ligne de l’enregistrement de la communication de Charles Heimberg sur la page du site du Maitron consacrée aux interventions données lors du Printemps du Maitron.

La dernière correspondance entre James Guillaume et Ferdinand Buisson (1916)

Cahier conservé aux Archives de l’État de Neuchâtel (AEN).

Les AEN possèdent différentes pièces d’archives qu’il est fructueux de croiser pour comprendre la relation entre James Guillaume et Ferdinand Buisson, les deux étant unis par des liens d’amitié ainsi que par des liens professionnels depuis la rédaction du Dictionnaire de pédagogie et d’instruction primaire.

Lire la suite

Lettre de James Guillaume à Gustave Jeanneret, datée du 4 octobre 1916

Dernière lettre de James Guillaume retrouvée dans les papiers de son ami Gustave Jeanneret (Fonds Gustave Jeanneret de la Bibliothèque publique et universitaire de Neuchâtel). Ce texte fait partie d’un ensemble de 86 lettres écrites par Guillaume entre 1871 et 1916 (cote 35, personnalités diverses GN-GZ).

Lire la suite

James Guillaume, « Droits et devoirs. La résistance à l’oppression » in La Bataille syndicaliste, 8 novembre 1912

Reproduction d’un extrait de la première page de La Bataille syndicaliste conservée à la BnF et numérisée sur Gallica.

Lire la suite

« Une utopie. James Guillaume écrit à Ferd. Buisson » in La Bataille syndicaliste, jeudi 30 janvier 1913

Cette lettre publiée dans La Bataille syndicaliste dirigée par Pierre Monatte dont James Guillaume était proche, concerne un projet de loi présenté par son ami Ferdinand Buisson. James Guillaume participe ainsi à la polémique relative à l’unification scolaire.

Lire la suite

James Guillaume, auteur majeur du Dictionnaire de pédagogie et d’instruction primaire

Ferdinand Buisson a rappelé à plusieurs reprises le rôle central joué par James Guillaume dans l’aventure éditoriale du Dictionnaire de pédagogie et d’instruction primaire (1878-1887). Il fit appel à lui pour en être le secrétaire de rédaction et Guillaume assura l’essentiel de la direction à partir de la nomination de Buisson à la direction de l’instruction primaire en 1879. Buisson rend hommage au travail de Guillaume dans l’avertissement qui conclut le deuxième tome de la première partie du Dictionnaire (février 1887) :

« En terminant, j’ai un autre devoir de gratitude à remplir : c’est de reconnaître publiquement les inappréciables services dont le Dictionnaire est redevable au secrétaire de la rédaction, qui en a secondé d’abord, puis souvent dirigé en fait la publication depuis le jour où j’ai été appelé à des fonctions publiques qui ne laissent guère de loisirs. Tous nos collaborateurs savent avec quel soin scrupuleux, avec quelle étendue et quelle solidité de compétence, avec quelle infatigable vigilance M. J. Guillaume s’est acquitté de la tâche qu’il avait acceptée. Je suis heureux de lui rendre ici un témoignage auquel les éditeurs de cet ouvrage tiennent à s’associer. »

Lire la suite

Les articles de James Guillaume dans « La Révolution française » d’Alphonse Aulard

Entre 1893 et 1911, James Guillaume a publié 36 textes dans la revue La Révolution française. Il est intéressant de voir l’organisation de cette production composée d’articles, de comptes-rendus ou bien de lettres adressées à la rédaction de la revue. La production historique de Guillaume est encadrée par sa participation à La revue pédagogique ainsi qu’aux périodiques La Vie ouvrière et La Bataille syndicaliste de Pierre Monatte (en 1910-1911).

Lire la suite

La correspondance entre James Guillaume et Pierre Monatte (1907-1916)

James Guillaume et Pierre Monatte (1881-1960) ont correspondu dans le cadre de leur collaboration lors de la publication deux périodiques : La Vie ouvrière et La Bataille syndicaliste. James Guillaume a soutenu financièrement la création de La Vie ouvrière et faisait partie du « noyau » de ses principaux collaborateurs.

Lire la suite

Le numéro hommage de « La Vie ouvrière » pour les 70 ans de James Guillaume

vo106-couvertureJe remercie Marianne Enckell pour avoir autorisé la mise en ligne de la version numérisée par le CIRA du numéro 106 de La Vie Ouvrière daté du 20 février 1914.

Suivre ce lien pour télécharger l’intégralité du volume : vo-106_guillaume

François Aurigny a produit une version numérique de ce volume à partir de l’exemplaire numérisé par le CIRA et a accepté sa mise en ligne sur le carnet. Qu’il en soit remercié aussi.

Suivre ce lien pour télécharger cette version numérique qui permet une recherche en plein texte : VieOuvriere70ansGuillaumeVersionComplete

Lire la suite

James Guillaume et Marie Goldsmith (1904-1916)

cimg5843Photographie de Marie Goldsmith (1873-1933) conservée aux AEN. Elle accompagnait une de ses lettres du 19 octobre 1916 cotée 55.21 avec la mention manuscrite suivante : « À notre ami James Guillaume. Souvenir affectueux. » Lire la suite