James Guillaume et Paul Robin

Paul Robin est peu mentionné dans la correspondance privée de James Guillaume conservée aux Archives de l’État de Neuchâtel.

Le Fonds Georges-Emile Guillaume des AEN comporte toutefois une lettre du 6 septembre 1883, adressée à sa sœur Julie, faisant référence à l’orphelinat de Cempuis (cote I/5). Guillaume raconte ses vacances d’été, mentionne le fait que ses filles soient tombées malade et qu’il ait été obligé d’annuler un séjour sur la côte. Il demande alors à Paul Robin s’il peut les loger à Cempuis :

Lire la suite