Les articles de James Guillaume dans « La Révolution française » d’Alphonse Aulard

Entre 1893 et 1911, James Guillaume a publié 36 textes dans la revue La Révolution française. Il est intéressant de voir l’organisation de cette production composée d’articles, de comptes-rendus ou bien de lettres adressées à la rédaction de la revue. La production historique de Guillaume est encadrée par sa participation à La revue pédagogique ainsi qu’aux périodiques La Vie ouvrière et La Bataille syndicaliste de Pierre Monatte (en 1910-1911).

James Guillaume a acquis le statut d’historien de la Révolution française par son édition des Procès-verbaux du Comité d’instruction publique de l’assemblée législative et de la Convention nationale. Spécialiste de l’histoire de l’école révolutionnaire, James Guillaume poursuit son travail d’édition de sources. Il fait aussi des comptes-rendus en général en lien avec l’école. L’historien mobilise ses connaissances acquises au cours du dépouillement des papiers du Comité d’instruction publique pour participer à des controverses touchant à l’histoire de la Révolution française.

Voici un tableau analytique de ses publications dans La Révolution française.

Les publications de sources et analyses

Juillet-décembre 1893 : « Une lettre de Romme sur la question religieuse (1793). »

Mars-avril 1896 : « Réimpression. Les sciences pendant la Terreur par G. Pouchet. »

14 juin et 14 juillet 1896 : « La liberté des cultes et le Comité d’instruction publique en l’an II. »

1897 : « Le vandalisme de Chaumette » [Lecture faite à l’assemblée générale de la Société de l’histoire de la Révolution, à la Sorbonne le 14 mars 1897].

Avril 1899 : « La déesse de la liberté et la fête du 20 brumaire an II. »

Décembre 1899 : « Lakanal et l’Académie des Sciences. A propos d’un document nouveau. »

1900 : « Le personnel du Comité de salut public. »

Mai 1900 : « Un mot légendaire : « La République n’a pas besoin de savants » [Lecture faite à l’assemblée générale de la Société de l’histoire de la Révolution, à la Sorbonne, le 29 avril 1900].

14 août et 14 septembre 1900 : « Le personnel du Comité de sûreté générale. »

Novembre 1900 : « Fragonard et la Terreur. »

Mars 1901 : « Deux lettres d’un ancien élève de l’Ecole de Mars. »

14 août et 14 septembre 1901 : « Grégoire et le vandalisme. »

Janvier 1902 : « A propos de la condamnation des fermiers généraux (19 floréal an II).»

Mai 1902 : « Le berger Daubenton : encore une légende contre-révolutionnaire » [Lecture faite à l’assemblée générale de la Société de l’histoire de la Révolution, à la Sorbonne, le 23 mars 1902].

Octobre 1902 : « Marie-Joseph Chénier et Robespierre, réponse à M. A. Lieby. »

14 mars 1903 : « Les sextiles de l’ère républicaine. »

14 septembre 1903 : « L’hymne à l’Être suprême et le chant du départ. »

14 décembre 1904 : « Court remerciement à M. A. Lieby. »

14 mars 1907 : « Un dernier mot à propos du Chant du Départ »

14 mai 1907 : « Lavoisier, anti-clérical et révolutionnaire. »

14 mars 1908 : « Le tombeau des rois. »

Juillet 1909 : « La vie des villages avant 1789 et sous la Révolution, par Defresne. »

14 décembre 1910 : « Monsieur A.B. et Mme Roland. »

14 juin 1911 : « Brutus Hugo et le Recueil des actions héroïques. »

Juillet-décembre 1911 : « Procès-verbaux de la Commune de Paris de 1871. [Article paru dans la Bataille syndicaliste du 25 octobre 1911.]

 

Les comptes-rendus d’ouvrages

Juin 1895 : « L’école normale de l’an III (à propos d’un livre récent. »

Octobre 1899 : « L’École de Mars et le livre de M. Arthur Chuquet. »

Juillet-décembre 1902 : Commentaire de l’ouvrage « Les arrêtés du Comité de sûreté général dans « La Révolution du Cantal »» par M. Jean Delmas.

Décembre 1902 : Commentaire de l’ouvrage « La liberté de l’enseignement, histoire et doctrine » par M. Emile Bourgeois.

14 juin 1907 : « Les quatre déclarations des droits de l’homme de 1793. A propos d’un livre de M. Dard sur Héraut de Séchelles. »

 

Les controverses

Juillet-décembre 1899 : « La Convention et les erreurs judiciaires. »

Mai et juin 1901 : « La liberté de l’enseignement, à propos d’un discours d’A. de Mun. »

Juillet 1902 : « Le Saint-Suaire de Besançon. » [Reprise d’un article paru dans La Petite République paru le 26 avril 1902.]

14 avril 1907 : « La destruction du tombeau des rois. » [Réponse à un article paru dans le Figaro de G. Cain du 14 mars 1907].

14 février 1911 : « Deux bévues du Figaro (M. Georges Cain et un anonyme). Lettre à M. A. Aulard, directeur de la Révolution française. »

14 mai 1911 : « La fête de Pâques et la Révolution. » [Réfutation d’un article du Figaro].

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *