James Guillaume

Ce carnet présente les recherches menées sur James Guillaume dans le cadre d’un projet interdisciplinaire financé par le Fonds national suisse pour la recherche scientifique (FNS) intitulé « Géographie, école républicaine, éducation publique, pédagogie libertaire ». Celui-ci, conçu à l’origine avec Federico Ferretti, est mené sous la responsabilité de Charles Heimberg, professeur de didactique de l’histoire, en collaboration avec Anne Sgard, professeure de didactique de la géographie. Nora Köhler, assistante candoc, dont la recherche est financée par le FNS, prépare un doctorat en sciences de l’éducation. Jean-Charles Buttier a été recruté comme collaborateur scientifique pour poursuivre les travaux entamés en 2014-2015 par Federico Ferretti. Mené au sein de l’Équipe de didactique de l’histoire et de la citoyenneté (Édhice) de l’Université de Genève (Unige), ce projet concerne la pédagogie libertaire et les transferts internationaux qui s’opèrent autour de celle-ci au tournant des XIXème et XXème siècle. L’approche historico-didactique est centrale dans la mesure où se rencontrent une histoire de la pensée pédagogique libertaire et une étude de son héritage dans l’enseignement contemporain. Ce carnet croise donc deux recherches disciplinaires : une histoire de l’engagement politico-pédagogique de James Guillaume au service d’une émancipation populaire par l’éducation et la comparaison, dans une perspective didactique, de la pensée pédagogique libertaire et républicaine en France avec les pratiques pédagogiques contemporaines et les problèmes affrontés par des enseignants de Suisse romande.


Une réflexion au sujet de « James Guillaume »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *