La rédaction de la Revue pédagogique rend compte de l’article « Pestalozzi » de James Guillaume (1885)

JG1885RP

« Léonard et Gertrude de Pestalozzi », in La Revue pédagogique, tome VI, janvier-juin 1885, disponible sur archive.org.

[Sous ce titre nous publions, en les rapprochant de manière à en former un ensemble, un certain nombre d’extraits de l’article Pestalozzi, qui paraît en ce moment même dans les livraisons 150 et 151 du Dictionnaire de pédagogie (1), sous la signature de M. J. Guillaume. Cet article, dont l’éditeur a bien voulu nous communiquer les bonnes feuilles, est un travail considérable, puisé aux sources : nous nous abstiendrons de le recommander à nos lecteurs : l’auteur est l’un des plus anciens collaborateurs de la Revue, qui lui doit, depuis le début, la rédaction du Courrier de l’Extérieur.

Lire la suite

James Guillaume par Lucien Descaves dans la Bataille syndicaliste (29 novembre 1916)

Citation

Lucien Descaves, « Aux obsèques de James Guillaume. Les adieux au vieux militant de l’Internationale », La Bataille syndicaliste, 29 novembre 1916

Note : Retranscription de l’article conservé dans les Lucien Descaves papers à l’IISH d’Amsterdam. Cote : ARCH00459.360 Article numérisé

« Je crois bien que j’étais, parmi les personnes réunies hier autour du cercueil de James Guillaume, celle qui la dernière a pu le voir vivant. C’était à Préfargier, près de Neuchâtel. Un de ses vieux amis, Louis Dindy [Note : correction à la main : D barré remplacé par un P], l’un des trois ou quatre anciens membres de la Commune encore existants, m’accompagnait. James Guillaume vint vers nous au bras d’un infirmier et j’eus alors l’impression très nette que je voyais Guillaume pour la dernière fois. Son corps usé n’était qu’une pauvre loque soutenue, traînée, galvanisée par une volonté indomptable, cette volonté d’agir dont Guillaume, au cours de sa vie exemplaire, a donné tant de preuves ! Une ruine : mais dans cette ruine continuait à chanter l’invisible oiseau d’une merveilleuse intelligence !

Lire la suite

James Guillaume

Ce carnet présente les recherches menées sur James Guillaume dans le cadre d’un projet interdisciplinaire financé par le Fonds national suisse pour la recherche scientifique (FNS) intitulé « Géographie, école républicaine, éducation publique, pédagogie libertaire ». Celui-ci, conçu à l’origine avec Federico Ferretti, est mené sous la responsabilité de Charles Heimberg, professeur de didactique de l’histoire, en collaboration avec Anne Sgard, professeure de didactique de la géographie. Nora Köhler, assistante candoc, dont la recherche est financée par le FNS, prépare un doctorat en sciences de l’éducation. Jean-Charles Buttier a été recruté comme collaborateur scientifique pour poursuivre les travaux entamés en 2014-2015 par Federico Ferretti. Mené au sein de l’Équipe de didactique de l’histoire et de la citoyenneté (Édhice) de l’Université de Genève (Unige), ce projet concerne la pédagogie libertaire et les transferts internationaux qui s’opèrent autour de celle-ci au tournant des XIXème et XXème siècle. L’approche historico-didactique est centrale dans la mesure où se rencontrent une histoire de la pensée pédagogique libertaire et une étude de son héritage dans l’enseignement contemporain. Ce carnet croise donc deux recherches disciplinaires : une histoire de l’engagement politico-pédagogique de James Guillaume au service d’une émancipation populaire par l’éducation et la comparaison, dans une perspective didactique, de la pensée pédagogique libertaire et républicaine en France avec les pratiques pédagogiques contemporaines et les problèmes affrontés par des enseignants de Suisse romande.