Les débats éducatifs au sein de l’AIT et de la Fédération jurassienne (1869-1876)

Bakounine-éducation intégrale1Bakounine-éducation intégrale2

Reproduction d’un article de Bakounine (24 juillet 1869) dans le tome V des Oeuvres de Bakounine éditées par James Guillaume (Paris, Stock, 1911) disponible sur Archive.org.

Lire la suite

Les objectifs de l’éducation dans les Idées sur l’organisation sociale (1876)

Citation

Idées sur l'organisation sociale

Idées sur l’organisation sociale par James Guillaume, membre de l’Internationale, La Chaux-de-Fonds, imprimerie Courvoisier, 1876. Exemplaire disponible sur Gallica.

P. 39 : « L’enfant n’est la propriété de personne, il s’appartient à lui-même ; et pendant la période dans laquelle il est encore incapable de se protéger lui-même, et où par conséquent il peut être exposé à l’exploitation, c’est à la société à le protéger et à lui assurer la garantie de son libre développement. C’est à la société aussi à se charger de son entretien : en subvenant à sa consommation et aux diverses dépenses que nécessitera son éducation, la société ne fait qu’une avance, que l’enfant lui remboursera par son travail lorsqu’il sera devenu un producteur. »

Lire la suite

La réforme de l’éducation par James Guillaume (1871)

Citation

almanach du peuple 1871alamanach du peuple 1871-4e couv

Article recopié sur l’exemplaire conservé aux AEN.

Almanach du peuple pour 1871. Saint-Imier, Propagande socialiste.

La réforme de l’éducation (non signé) (p. 22-27)

« Il n’y a pas encore, à l’heure qu’il est, une seule nation dans le monde où l’éducation populaire soit organisée d’une manière satisfaisante. Chez les peuples que l’on regarde comme les plus civilisés, on se glorifie, comme d’un résultat merveilleux, de ce que tout le monde sait lire et écrire. Mais la lecture et l’écriture constituent-elles vraiment une éducation ? suffit-il qu’un peuple sache lire et écrire pour qu’il puisse s’appeler véritablement instruit ? Non certes : car la véritable instruction favorise la liberté ; tandis que, comme l’Allemagne vient de le prouver dans la guerre actuelle, les connaissances acquises à l’école par les jeunes Allemands n’ont servi qu’à en faire des instruments plus dociles et mieux disciplinés du despotisme militaire et monarchique.

Lire la suite