Archives de James Guillaume

Les papiers de James Guillaume conservés à l’Institut international d’histoire sociale d’Amsterdam proviennent de la collection de son ami Lucien Descaves qui s’était engagé à publier un troisième tome des Études révolutionnaires avec les articles de Guillaume publiés dans La bataille syndicaliste. Ce volume n’a jamais paru. La collection Descaves fut achetée par l’IISH en 1936 qui l’a récemment inventoriée et numérisée (2010-2015).

Les archives de l’État de Neuchâtel possèdent deux fonds liés à la famille Guillaume. Le fonds « James Guillaume » à proprement parler est composé de 5 cartons et contient une très riche correspondance ainsi que des épreuves corrigées notamment : Inventaire du Fonds James Guillaume

Le second fonds intitulé « Georges-Émile Guillaume » du nom de son père concerne aussi ses descendants. Ce fonds a été remis en don par Madame Claude-Antoinette Bomelli-Hainard, de Berne et a été inventorié en décembre 1999. S’y trouve par exemple la très riche correspondance que Guillaume a adressée à ses proches et en particulier à ses soeurs, pendant près de 50 ans :  Inventaire du fonds de la famille Georges-Émile Guillaume