Portraits de James Guillaume des années 1860 à 1913

CIMG4160-famille

James Guillaume (en haut à gauche) entouré de ses parents et de ses 7 frères et soeurs. Photographie conservée aux AEN (fonds de la famille Georges Guillaume). Pièce non datée. Compte-tenu de l’âge des enfants, Guillaume a alors sans doute une quinzaine d’années, le document datant de la fin des années 1850, début des années 1860.

Guillaume-1866-cediasGuillaume-1866-VO

 La photographie de gauche est conservée au Cedias-musée social dans le fonds Colette Chambelland avec la légende suivante : « Portrait de James Guillaume (1844-1916) à 22 ans, professeur au Collège du Locle » (merci à Éric Belouet pour la reproduction de ce portrait). La photographie de gauche est extraite du numéro de la Vie ouvrière consacré aux 70 ans de James Guillaume (merci à Marianne Enckell pour avoir permis la reproduction de cet exemplaire conservé au CIRA). Le léger recadrage permet de supposer qu’une épreuve du portrait conservé au Cedias a servi à l’édition du numéro de la VO.

CIMG4172-Nadar complet

 Photographie de James Guillaume prise par le studio Nadar vers 1900 et conservée dans le fonds de la famille Georges-Émile Guillaume aux AEN.

CIMG3894-jeanneret

 Photographie conservée dans le Fonds Georges-Émile Guillaume des AEN et comportant la mention manuscrite suivante au dos : « Photographie faite à Cressier par Gustave Jeanneret le 2 octobre 1908. » Gustave Jeanneret a joint une note d’où est tiré l’extrait suivant : « Cher James, voici un épreuve, la seule un peu réussie. Les autres sont mal venues. Tu as bougé. Celle-ci n’est pas assez diaphragmée, d’où l’aspect grossier. » Une autre version de ce portrait est conservée dans le fonds Gustave Jeanneret de la Bibliothèque Publique et universitaire de Neuchâtel (cote 50).

Gustave Jeanneret a peint un portrait de James Guillaume qui est actuellement conservé à l’IISH d’Amsterdam.

CIMG4169-70ans VO

 Portrait daté de 1913 d’après le numéro 106 de la Vie ouvrière du 20 février 1914 qui en comporte une reproduction (p. 201). Ce tirage grand format est conservé dans le Fonds Georges-Émile Guillaume des AEN.

Note : Les auteurs du carnet remercient d’avance celles et ceux qui auraient des informations relatives à ces portraits de Guillaume ou bien à d’autres que nous n’avons pas reproduits.


2 réflexions au sujet de « Portraits de James Guillaume des années 1860 à 1913 »

  1. Ping : Le numéro hommage de « La Vie ouvrière » pour les 70 ans de James Guillaume | James Guillaume

  2. Ping : Entrer dans l’intimité de James Guillaume (lettre du 7 avril 1889) | James Guillaume

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *